+ 3 pour l’Ukraine - 2 milliards pour l’écologie

Bruno Le Maire l’avait promis dimanche soir : « Ce n’est pas la Sécurité sociale qu’on va toucher, ce n’est pas les collectivités qu’on va toucher. » À la lecture du décret « portant annulation de crédits » paru ce matin, on mesure qu’il y a loin de la parole aux actes. On s’en doutait depuis le début de la semaine (lire Maire info du 19 février), puisque le ministère de la Transition écologique avait déjà annoncé un coup de rabot de 500 millions d’euros sur le Fonds vert, levier essentiel du soutien à la politique de développement durable des communes et EPCI. Mais le Fonds vert est loin d’être le seul programme touché, et les choses sont bien pires que prévu.

C’est bien le ministère de Christophe Béchu qui paye le plus lourd tribut à ce plan d’austérité qui ne dit pas son nom. Ce sont 2,138 milliards d’euros qui sont supprimés d’un coup dans le budget de ce ministère, alors que l’exécutif ne cesse de répéter que le changement climatique est au cœur de toutes ses préoccupations. Outre le 500 millions d’euros retirés au Fonds vert, 56 millions d’euros sont amputés sur le programme « paysage, eau et biodiversité », 950 millions sur le programme « énergie, climat et après-mines ». Alors que les derniers mois ont été marqués par une accélération des catastrophes naturelles – sécheresses et inondations – même le programme « Prévention des risques » se voit privé de 60 millions d’euros.

Lire plus sous

https://www.maire-info.com

© 2024, Forum de Forêts Alternatives du Jura  Mentions légales
Dernière mise à jour du site : lundi 15 avril 2024